Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 17:49

Voici la première partie des cavités explorés sur le secteur de Wenya et sont massif de karst a piton. Ce secteur sera bientôt classé géoparc et c'est dans le cadre de l'étude de terrain que l'institut national de géologie karstique organise l'exploration de la zone.

 

Les descriptions d’accès sont données depuis le village de Wenya dont les coordonnée sont:Est: 223 666 Nord: 2 779 495 Altitude: 243 m. Ou depuis notre camp avancé situé a l'intérieur du massif: Est: 225 410 Nord: 2 792 712 Altitude: 350 m.

La divulgation de carte chinoise étant interdite, nous ne pouvons fournir une vue d'ensemble. Pour les personnes intéressés, la zone ainsi que certaine grosses entrées sont visible sur Google Eart .

 

Les topographies seront disponible ultérieurement sur le blog dans la future rubrique topographie.

 

Résurgence de Ganyou

Coordonnée UTM WGS 84.

Est: 225 469 Nord: 2 792 611 Altitude: 354 m

Développement: 470 m Dénivelé: - 2m / +12m

 

Accès: Depuis le camp, rejoindre le lit de la rivière et le remonter sur 150 mètres. ( 5 mn)

Description: L'entrée , haute d'une quinzaine de mètres pour neuf mètres de large est occupé par un plan d'eau profond. Deux solution pour l'exploration, en canot ou par une vire situé en parois droite. Cette solution a était utilisé pour l'exploration. Après cinquante mètres l'équipement d'une première main courante est nécessaire. ( C14, 2 an et 3 Goujons) Une vaste terrasse fait suite et permet de prendre pied dans une marmite suspendu. La deuxième main courante permet de gagner encore 25 mètres et par une descente de 4 mètres de prendre pied dans la galerie a la fin du plan d'eau ( C 35, 4 an et 6 goujons) Juste avant la descente une galerie peu large mène a une deuxième entrée. Un shunt étroit permet également de contourné le P 4. La galerie occupé par des blocs et des galets roulé mènent a des marmites ou coule un mince filet d'eau ( 2 l/s). A la faveur d'un virage vers l'Est le conduit change de morphologie, un important remplissage de gravier l'obstrue en partis. Une vasque habité de poissons et de crabes occupe le point bas. A gauche des boyaux sans courant d'air, obstrué de branchage et de déchet mènent a un siphon étroit. Les dimensions deviennent importante et c'est par un laminoir de 40 mètres de large pour 3 mètres de hauteurs agrémenté de bancs de graviers que l'on arrive au siphon terminal.

DSCN1424

 Aprés le bief d'entré ( L. Revil)

 

Kengrong

Coordonnée UTM WGS 84

Est: 224 635 Nord: 2 791 735 Elévation 585 m

Développement: 1009 m  Profondeur: - 136 m

 

Accès: Depuis le camp, prendre le sentier en direction du village Wenya. Au premier embranchement ( 10 mn) prendre la sente de droite. Celle ci monte raide pour rejoindre un bon chemin ( 20mn). Continuer sur la droite, traversé plusieurs espace plat , lieu de culture aujourd’hui en friche. Une voie romaine et des escaliers raide à franchir un petit col (35 mn). Encore 5 mn et la vaste dépression d'entrée se trouve 20 mètres a droite du sentier. ( 40 mn)

Description: La dépression d'entrée, d'un diamètre d'une soixantaine de mètres forme un puits de 28 m. Le meilleur accès se trouve sur la bordure sud-Ouest. Un arbre de bonne taille permet d'équiper cette première vertical plein vide. La base est occupé par une végétation dense formé de fougère et d'arbuste. A l'ouest une pente raide formé de terre et de bloc descend facilement jusqu'à la côte – 72 m. Peu avant le point bas une coulée stalagmitique occupe la parois Nord. Le fond, bouché par de l'argile ne laisse espérer aucune suite. De retour a la corde en longeant la parois sud nous avons taillé un chemin permettant d'approché un vaste porche situé a l'Est. Un ressaut de 2 mètres et une pente ébouleuse mène sur la lèvre d'un puits de 44 mètres. L'équipement passe d'abord sous un gros bloc suspendu avant de suivre une large coulé menant au plein vide de 25 mètres. ( 10 goujons , 1 an, corde de 70m). Cette descente permet de prendre pied dans une grande salle occupé par un large conne d'éboulis a la profondeur de 87 mètres.

A l'Est après avoir descendu deux ressaut formé par des blocs nous découvrons les reste d'une installation d'exploitation de nitrate . Un four, un bassin de décantation effondré et une couchette se trouve en parois sud. L'état de conservation est très correcte mais difficile a daté. Reste la question du cheminement utilisé par les exploitants pour descendre au site a la quel nous n'avons pas trouvé de réponse. La galerie, large d'une vingtaine de mètres monte en pente régulière, le sol est occupé par des gours avant d'arriver devant une succession de cinq disque situé en parois nord. Peu après la galerie est obstrué par des coulées stalagmitique, -76 mètres.

Retournant dans la salle ébouleuse la galerie sud se poursuit par l’ascension d'une succession de coulée stalagmitique . Au sommet, en contournant quelques large stalagmite la galerie donne sur un R 5. Juste avant sa descente on peut noter la présence d'un squelette de serpent. Le courant d'air a un débit de l'ordre du m³/s. La salle faisant suite d'une largeur de plus de quatre vingt mètres pour vingt trois mètres de hauteur a le sol recouvert de gour fossile. A l'Ouest un passage de quatre mètres de large mène a une succession de ressaut sur calcite. Plus loin la descente sur plus de quarante mètres d'une coulé stalagmitique demande la plus grande vigilance. Les deux fond a – 136 mètres occupé par l'argile ne laisse espérer aucune continuation.

DSCN1587

 Les disques (L.Revil)

 

Fendong

Coordonnée UTM WGS 84

Est: 226 113 Nord: 2 791 627 Elévation 678

Développement: 816 m Profondeur: - 121 m / +3 m

 

Accés: Depuis Wenya rejoindre le village de Daji. Prendre le sentier montant en direction de Ganbangdong, puis par un col au nord-est passer dans une combe parallèle .Continuer pour franchir un autre col. Peu après prendre le chemin de droite traversant une ancienne zone de culture. La grotte se trouve immédiatement au bord du chemin . 20 mètres au dessus des cultures. (1 h depuis Wenya)

Description: L’entrée de petite dimension ( 2x3m) a était aménagé avec des pierres par quelques marches. Au bout de 25 mètres la galerie recoupe un tianken. Le sol est recouvert de mousse et de concrétions altéré. Au sud en passant derrière un groupe de concrétion la galerie prend de la pente. Le sol est maintenant recouvert de gour. Sur la droite une galerie mène a une deuxième entrée. Le point bas de cette galerie se trouve a – 25 m. En longeant la parois de droite se trouve l’accès a la deuxième salle. La descente vers le point bas de – 105 m se fait par une succession de gour. Pour rejoindre le deuxième point bas il faut remonter l'éboulis, au sud. Après avoir franchit un petit col formée par des concrétions ( -46 m). La descente de plusieurs ressaut sur calcite permet de rejoindre le point bas de – 121m. Il existe une galerie ascendante, visible au dessus du point -25m que nous n'avons pas réussi a atteindre. Les deux fond sont complètement obstrué et il ne semble pas possible de trouver de continuation a ses gros volume.

 

  Yanlüdong

Coordonnée UTM WGS 84

Est: 227500 Nord: 2792530 Altitude: env 250 m

Développement: 1866 m Profondeur: + 85 m

 

Accès: Du village Wenya prendre le chemin carrossable traversant le village par le nord. Aprés les dernières maisons continuer sur le chemin jusqu'à croiser le lit d'une rivière. Remonter celui ci par la droite grâce a un sentier menant au porche . 15 mn de marche depuis le village.

Description: Le Porche de bonne dimension, mesure environ 30 mètres de large pour une quinzaine de hauteur. Le courant d'air est puissant, et la forme de la galerie ainsi que la couleur des galets démontre un fort débit en période pluvieuse.Il n'y a aucune ramification jusqu'à 400 mètres de l'entrée ou a la faveur d'une fracture un petit réseau se développe. Celui de droite se termine rapidement sur une obstruction formé d'argile et de branchage. A gauche, une escalade de deux mètres permet de remonter une galerie basse de plafond au sol joliment décoré de gour. Cette galerie rejoint le drain principal a cinq cent cinquante mètre de l'entrée. Les dimensions deviennent importante. Sur la droite, par une large galerie déclive et ébouleuse, un premier accès a la galerie supérieur est possible. En poursuivant la grande galerie,la sortie se fait par un porche de 50 mètres de large pour plus de 70 mètres de hauteur. (Alt: + 18 m). Le porche de galerie supérieur ( + 51 m) est accessible par un bon chemin empierré, jadis utilisé pour l'exploitation des nitrates dont ont retrouve de nombreuses traces dans la zone d'entrée. La suite est une grande salle occupé de gros blocs et de concrétions fossile. Au point haut en parois droite se trouve la galerie ébouleuse rejoignant le réseau inférieur. Après avoir descendu un éboulis et gravit un R 5 il faut chercher sur la droite un petit passage entre les concrétion permettant l’accès à nouvelle salle. Au point bas après une escalade de 2 mètres un petit réseau fortement boueux a été suivie jusqu'à une obstruction de bloc et d'argile. Le terminus se trouve 36 mètres au dessus de l'entrée inférieur.

 

Les trois cavités suivante pourraient former un seul et même réseau. Le manque de temps sur la zone ne nous a pas permis d'effectuer les jonctions. Mais il existe de grande chance de continuation dans Wangloudong ainsi que dans les amonts de Yaodong.

 

 Wangloudong

Coordonnée UTM WGS 84

Est: 225 225 Nord: 2 792 568 Altitude: env: 350m

Développement: 253 m + 200 m nt Profondeur: - 39 m

 

Accès: Depuis le camp, traverser les terrasse de culture vers l'Ouest pour rejoindre une doline. L'entée se trouve sur le haut de la bordure Ouest de celle ci. 10mn.

Description:Deux ressaut de 2 et 3 mètres précédent un P 7 descendant dans la galerie d'entrée. En suivant la parois droite, après avoir franchis une étroiture formé par une coulé stalagmitique la progression est stoppé par un siphon. De retour dans la galerie d'entrée une escalade facile de 8 mètres permet de rejoindre un niveau supérieur fossile fortement ventilé . Les dimensions sont intime et une succession de ressaut donne accès a un P 15 protégé par un gour vide qu'il faut escalader ( 2 m).Le puits d'abord incliné se termine par une descente plein vide de 10 mètres. Sur la droite la progression est immédiatement arrêté par un bassin profond devenant siphonnant. Nous avons ainsi shunté le premier siphon. La suite est une galerie rectiligne, balayé par le courant d'air et dont le sol est recouvert de gour du plus belle effet. Au bout de quatre vingt mètres un premier plan d'eau barre le passage. Une main courante permet de se retrouver sur une arche formé par des blocs et des concrétions. Sans bateau la suite est un peu compliqué. Un autre bief faisant suite, une succession de main courante et une descente de 6 mètres permet de rejoindre l'eau.( terminus topo) Un dernier effort en escalade au dessus de l'eau amènent a une plage de boue profonde. Le courant d'air forme ici des vagues sur l'eau. Un passage aquatique peu large permet de retrouver des dimensions plus respectable. La boue est omniprésente et ce n'est qu'a la faveur d'une escalade de 3 mètres que nous la quittons. Une grande salle un peu compliqué fait suite. Il faut monter sur la gauche puis traversr a droite pour trouver un laminoir descendant fortement ventilé donnant accès par un R 3 a de plus vaste volume . Ce terminus se trouve à environ 200 mètres du dernier point topo. Cette cavité sera un des objectifs pour une prochaine expé sur la zone. Une traversée est sans doute possible avec une résurgence décrite plus loin, Yaodong.

  Grotte

Juste avant le grand bief (E.Sanson)

 

Maogidong

Coordonnée UTM WGS 84

Est: 224 239 Nord: 2 791 212 Altitude: 516 m

Développement: 426 m Profondeur: - 125 m

 

Accés: Depuis Kengrong, continué a descendre par une succession de terrasse de culture et d'escalier empierré jusqu'à rejoindre un nouveau chemin. (10 mn). Suivre celui de droite sur environ trois cent mètres avant de bifurquer sur une petite sente situé sur la gauche. (15 mn). Traverser des bambous et repérer en contre bas une fracture orienté Nord-Est occupé par des blocs. Le courant d'air faisant bouger la végétation aide également a se repérer. (20 mn). Une heure depuis le camp.

 

Description: Les trois orifices sont installées sur une fracture (az 26°). Celui du milieu est le plus pratique. Un R5 donne sur un P6 ( 1AN + 1G). Il reste également des goujons de 10 mn installés par les Chinois. En bas après quelques petits ressauts l'on prend pied dans une galerie concrétionée. Le plus simple est de suivre la parois de gauche , qui permet de descendre au fond d'une salle ou les traces de passage sont nombreuse. Remonter une pente de terre et repérer sur la gauche une fenêtre au sommet d'une escalade de 4 mètres. La descente glissante d'une coulé permet d'accéder a un pan incliné d'une vingtaine de mètres qu'il faut équiper. ( 1 AN + 1 G + 1 AF). Le bruit d'une rivière se fait entendre, ce sera le fil conducteur de la progression. La galerie fortement déclive est occupé tantôt par des bloc énorme tantôt par du concrétionement. Suivre au plus facile les traces devenue maintenant plus rare. A la faveur d'un changement de direction vers l'ouest le grondement devient plus important. Encore quelques gros bloc a désescalader et la progression pédestre est arrêté par un vaste éboulis plongeant en direction de la rivière. Côte – 125m. L'équipement est un peu compliqué a cause des risque de chute de pierre. Une main courante, main droite permet d'avancer jusqu'à une arche formé par le recoupement d'un petit méandre. Une descente de 8 mètres menant a une large terrasse sera notre terminus. La suite de la descente demanderai une très sérieuse purge. La rivière s'écoule une soixantaine de mètres plus bas. Le terminus doit se trouver a environ – 140 mètres mais n'a pas était topographié. L'équipement demande 12 goujons, 2 an et 1 AF ainsi que 50 mètres de corde. Avant notre passage un groupe de spéléo ?? Chinois serai descendu jusqu'à la rivière en équipant en directe dans l'éboulis.

 

Yaodong

Coordonnée UTM WGS 84

Est: 223 780 Nord: 2 790 140 Altitude 251 m

Développement: 2626 m +250 m non topographié Dénivelé: + 55 m

 

 

Accès: Cette cavité est la résurgence d'une partie du massif elle se situe a environ 45 km de voiture de Wenya et beaucoup moins a vol d'oiseau. Depuis le village de Yaoni descendre la rivière Jinchengjiang grâce a une barque a moteur. La résurgence se trouve au bout du premier affluent situé en rive gauche. Environ 15 mn de navigation sont nécessaire. Le porche inférieur offre un bon débarcadère sur la droite. Pour rejoindre le porche supérieur il faut se faire déposer sur une plage 100 mètres a l'aval et remonter un chemin en partit empierré. 10 mn de marche.

 Description: Le meilleur accès se fait par le porche supérieur. A l'aval une succession de bief et d'escalade d'escalade de bloc permet de rejoindre une cascade de 4 mètres que l'on franchit par la droite. Un chaos permet de retrouver l'entrée supérieur. Le cours d'eau a creusé une galerie large de 10 mètres pour environ 80 mètres de hauteur. Le plafond accueil une grande colonie de chauve souris. Au moment de l'exploration le débit est estimé a 150 l/s. Un fossile semble exister sur la gauche et l'on peut l’apercevoir par plusieurs fenêtres. L'utilisation du canot est obligatoire. Suite au premier bief de 30 mètres la rivière serpente sur un sol sableux avant de se poursuivre par un lac profond. Après 60 mètres de navigation une galerie supérieur est visible sur la droite. Un peu plus loin, toujours a droite un talus d'argile non remonté donne accès a une autre galerie. La navigation se poursuit. Après un virage a droite les dimension diminues. Il faut franchir une succession de rétrécissement formé par des coulée stalagmitiques. Le plus étroit d'une largeur de 1m20 demande la plus grande vigilance. A sa sortie, un tronc est coincé a 4 mètres de hauteur. Encore 80 mètres de navigation sont nécessaire pour rejoindre le prochain banc de gravier. De cours bief et talus de gravier mène a un élargissement. De gros blocs sont posés sur le sable. La largeur est ici d'environ 40 mètres. La résonance formé par ce vide haut de 150 mètres est impressionnante. La rivière se remonte en suivant des talus de gravier et quelques courtes navigations avant de rejoindre une deuxième salle. C'est la Salle de la Jonction. Les balcons ébouleux de Maogidong se trouve une centaine de mètres au dessus, en témoigne les impactes de bloc trouvé un peu partout. La rivière cascade de bloc en bloc et c'est par un chaos pénible a franchir que l'on rejoint le prochain bief. Formé par l'amas de bloc ses abords sont rendu glissant par la boue déposé lors des crue. D'une longueur de 120 mètres il n'est séparé du bief suivant que par une plage de gravier. (+ 38m). Quarante mètres de bateau permette de prendre pied dans un nouveau chaos. Des cascades infranchissable se contourne par la droite pour rejoindre une large galerie occupé par des remplissages d'argile et de sable ou serpente la rivière. Préférer la navigation a la marche sur les berges pour les prochains 80 mètres. Sur la droite une galerie défendu par une escalade n'a pas était exploré. 30 mètres de navigation avant de buter sur un ressaut de deux mètres ou la corde est utile pour sortir de l'eau. Le canotage se poursuit dans une rue d'eau encombré de bloc. Un débarcadère formé de bloc protège le prochain lac. Côte + 48 m et 2626 m terminus topo. Suit un autre lac d'une longueur d'environ 60 mètres. En sont milieux une conduite forcé d'un mètres de diamètre, facile d’accès n'a pas était exploré. Plus en avant la morphologie des galerie change. L'eau semble sortir sous des blocs que nous franchissons pour rejoindre une conduite forçé occupé par des monticules de boue et des vasque d'eau semblant stagné. Un lac profond a l'eau argileuse nous arrête, devant la galerie semble continué. Nous sommes a environ 250 mètres du terminus topo. Il n'y a plus de courant d'air. Des suites pourrai être trouvé en continuant au terminus grâce a un bateau, en fouillant le dernier chaos ou l'on perd la rivière ou en accédant au différent fossile.

 DSC00580

 L'entré inférieur (L.Revil)

 

 

 

Repost 0
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 05:33

Quelques déboires pour l'équipe du Nord. Suite a des problèmes d'autorisation d'exploration nous avons perdu trois jours sur les routes. Nous avions rejoint Renhai pour y explorer quelques cavités mais le gouvernement local en a décidé autrement. Nous avons donc repris la route direction Guiyang ou nous avons quand même passé une soirée agréable avant de rejoindre l'autre équipe a Bama.

Bama est une région relativement touristique ( pour les Chinois) car il y a une forte concentration de centenaire. On y boit l'eau de la longévité... Nous avons retrouvé le relief des karsts à pitons et des températures clémente de l'ordre de 25°. 

Des photos suivrons un peu plus tard.

Repost 0
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 17:14

En Chine il est déja tard, nous avons effectué plus de dix heures de route aujourdhui et sommes un peu fatigué, pour ce soir vous n'aurez droit qu'a un lien vers un compte rendu de la deuxiéme équipe:

link

Repost 0
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 02:39

Pour rejoindre notre dernier secteur, nous continuons notre découverte du Guizou du Nord en effectuant une petite journée de route a travers les montagnes. La prise de risque fut importante. Cinq heures de voiture dans un 4x4 surpuissant conduit par un excité. Grand coup de klaxonne, 80 km/h dans les villages, slalom entre les camions, vélos et piétons...terrorisant ! A la pause de midi , l'acceuil dans un petit restaurant fut fort sympathique. Parmi la multitude de plat trônant sur la table, du chien . Découverte intéressante, cuisiné en bouillon avec de petit légumes et une sauce épicée. Certain apprécie, d'autre un peu moins, en tout cas nos amis Chinois en raffole. L'après midi nous remontons une vallée très réputé en chine, la route, tortueuse traverse plusieurs villes toutes plus parfumé les une que les autres. L'odeur d'alambic est persistante. Nous sommes sur les terres du Mao-Tai, l'alcool le plus apprécié en Chine. En fin d'après midi nous arrivons a Renhai.

P1050692

Repost 0
Published by ................. - dans CHINE - Chishui 2010
commenter cet article
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 20:13

La journée fut relativement tranquille puisque nous étions rentrés a 16 heure après avoir exploré une jolie petite cavité situé a environ 20 km de Tongzi. L'accès se fait par une grande doline. A l'amont , la descente d'un R3 et  d'une pente de boue nous livre une galerie amont qui a était suivie jusqu'à un vaste plan d'eau siphonnant. A l'aval, aprés un R 10 formé par des blocs, une large galerie est suivie sur 200 métres pour resortir a l'extérieur. L'ensemble topographié ne développe que 400 métres ,sont intérêt principal est esthétique.

P1050644_lr-3-.jpg

Le porche aval ( E Sanson)

Repost 0
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 01:38

 

Grotte.jpg

Wangloudong par Eric Sanson

  Puits.jpg

P 44 de Kengrong par E Sanson

Camp.jpg

Le camp de Wenya par E Sanson

D'autres belles photos sont visionable sur le site Jean François Fabriol :

http://jalbum.net/a/824624/ et http://jalbum.net/a/826893/

 

 

Repost 0
Published by chishui 2010 - dans CHINE - Chishui 2010
commenter cet article
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 13:46

L'aventure commence un samedi matin ordinaire en Chine. Départ à 8 heures pour deux heures de route a travers la campagne du Guizou, direction une grotte dont on ne connaît , ni le nom ,ni sa localisation, bref nous faisons confiance a nos guides Chinois. Arrivé sur place, ça sent le gros trou, celui ou l'on va pouvoir courir dans des galeries de 30m x 30 m. Doucement nous nous approchons du monstre, au fond d'une profonde gorges un large lit de rivière en se moment a sec se perd sous la montagne. Partit d'un petit village nous descendons de 200 mètres de dénivelé pour rejoindre le fond de la gorge. Le suspens est grand et c'est en courant que nous nous approchons du dit monstre. Et quel monstre, arrêté en pleine élan nous butons sur ...allez deviner? soyer un peu imaginatif. Un lac... non c'eût était trop facile, un grand puits, non plus... Un énorme  tas d'ordure, un monticule nausée a bond occupe tout le cirque d'entrée. C'est la stupéfaction, depuis des décennies le monstre a servie de gigantesque poubelle pour tout le canton. Le demie tour ou l'explo, c'est la première fois que nous nous posons la question. Pour accéder au porche il va falloir traversé un marécage en putréfaction. Il faut tout de même voir, effectuer notre mission, explorer, topographier. Nos deux jeunes guides de l'institut du karts sont aussi abattus que nous, surtout que l'un d'eux est en basket. La galerie d'entrée est vaste et pourrai être de toute beauté mais l'homme en a décidé autrement. Après 250 mètres un siphon comportant autant de poubelle que d'eau nous arrête. Une escalade de 8 mètres permet de prendre pied dans un fossile un peu moins sale. Un P 7 et nous retrouvons la grosse galerie et ses poubelles. Au grès de la progression nous rencontrons plusieurs affluent tous plus immonde les uns que les autres. Certaines concrétions ont pris des couleurs peu habituel. Après une progression de 1200 mètres nous nous arrêtons sur refus de remplir les bottes. Devant nous un bief nous obligerai a prendre un bain et personne ne souhaite prendre le risque.

L'intérêt d'avoir fait la topo, des photos et des observations est grand. Puisque nous sommes là pour effectuer un travail qui sera rendu ,via l'institut du karts au autorité. La Chine est un pays qui avance vite, qui réagit et corrige certaine erreur. Le risque de santé public pour les habitants côté résurgence est important et nous pensons que la réaction ne se fera pas attendre. En France aussi il existe encore un grand nombre de réseau pollué et c'est en partis grâce au travaux des spéléos que certaine solution sont trouvé, nous avons ici comme ailleurs un devoir d'informer et de conseiller les décideurs pour améliorer tout cela.


P1050631.JPG

Juste avant l'entrée (photo E Sanson)

 

P1050638.JPG

Le siphon et le pied de l'escalade (photo E Sanson)


Repost 0
Published by Lionel et Eric - dans CHINE - Chishui 2010
commenter cet article
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 13:44

La journée du 26/11 a était conçacrée a la visite de petite cavité de la région. Rien de bien intérréssant , mais des paysages sympathique et la visite d'une immense doline de plus de 300 métres de diamétre.

DSC00665-copie-1.JPG

L'entrée de Gouyandong

DSC00673

Une belle coupe géologique en bord de route.

DSC00680.JPG

La grande doline.

Repost 0
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 02:36

Nous sommes dans un belle hotel avec conection internet, nous en profitons donc pour actualiser un peu l'avançé de nos explos. L'article est tiré du journal de bord de Lionel.

Mardi 9/11: Départ pour Wenya et la zone des Tiankengs.

 

Nous partons de l’hôtel aux alentours de 9 heures. 1 heures de route goudronnée nous mènent au départ de la piste montant au village de Wenya ,nous roulons encore 1 heure sur une piste un peu défoncé. Nous passons plusieurs vallées avant de rejoindre le point de départ de la marche d'approche. Dés notre arrivé au village ,les porteurs prévu par nos amis chinois sont là. Nous partons avec notre matériel personnel guidé par un villageois et suivi par quelques notables qui eux sont a vide. Nous franchissons deux petit col au milieu des pitons. La végétation et le climat sont de type subtropical. Nous sommes surpris par ce contexte, il doit faire 25°. Au bout d'une heures trente de marche, une clairière, c'est le lieux choisi pour le camp. Le coin est vraiment accueillant surtout qu'a quelques minutes du camp il y a une résurgence. A peine arrivée nous partons explorer en deux équipe pendant que les porteurs montent le camp. Cette organisation m'impressionne et me dérange un peu. JFF et Pascal partent avec Zang Hai a l'aval de la résurgence car la rivière se perd a nouveau dans la montagne. Nous n'avons pas de canot et la grotte commence par un long bief, la progression s'effectue a quelques mètres au dessus de l'eau. Pendant que j'équipe deux passages ou la corde est obligatoire Eric fait la topo avec sont Tamagochi qui merde. Nous sommes rejoint par Luo qui est allé chercher sont baudrier pour pouvoir suivre. Une fois le bief franchi la galerie continue avec des volume important ( 10 m X 10 m). Au bout de 470 métres un siphon barre la galerie. Des talus d' alluvion obstrue également la galerie. Au retour petite séance photo. Eric et Luo sorte par une petite galerie latéral pendant que je déséquipe. L'arrivée au camps et synchronisé avec l'autre équipe. Nous passons a table immédiatement avant d'aller travailler sous la tente qui nous a était construite. Une belle journée, enfin du mouvement , de la spéléo et de fabuleux paysage. TPST: 4h30.

DSCN1450.JPG

 

Mercredi 10/11: Direction les Tiankengs

Nous partons du camps vers 9 heures. Un guide nous accompagne et c'est d'un bon pas que nous montons voir le premier Tiankeng. A notre grande surprise il y a des goujons laissé par les Anglais. C'est les inconvénients de la barrière de la langue. Encore vingt minute de montée et nous parvenons devant un grand porche. C'est Tianmenshan ; une grotte tunnel de 130 mètres. Eric fait la topographie pendant que je part en repérage avec le guide. Cinq minutes de marche nous mène a l'entrée d'une autre cavité. C'est encore une grotte tunnel d' environ 400 mètres de long. La sortie se fait par une succession d'escalade facile. Puis nous filons vers le deuxième Tianken. Ici encore des trace d'Anglais , un goujon de 8mn me nargue au sommet de cette belle vertical de 140 mètres environ. Une descente rapide sur 30 mètres est effectué afin de faire quelques photos. La marche reprend direction Kengrong un autre gouffre. C'est le bon, enfin...D’après les dire du guide les Anglais ne sont pas venu ici. J'équipe la première vertical de 28 mètres depuis un arbre. En bas c'est la forêt vierge, Eric me descend la machette. Pendant qu'il effectue la topo d'une branche queutant je taille un chemin vers ce qui semble être un porche ou un puits . J'arrive sur la lèvre d'un gros vide , pas forcément très haut mais vaste. Je commence a équipé un pan incliné de calcite assez ébouleux. Pas le temps de finir la suite sera pour demain. TPST: environ 4 heures.

Jeudi 11/11: Suite et fin de Kengrong.

L'équipement inachevé du puits de la veille est terminé et nous mènent dans une grande salle. Comme nous ne voyons pas grand chose nous filons droit en face de nous. Une belle surprise nous attend. Des Chinois sont déjà descendu ici pour l'exploitation des nitrates?.Une couchette, un four et des escaliers en bois sont en place. Il est difficile de donner un ages a ce site? . Ensuite nous nous arrêtons pour faire quelques photos devant 5 disques et une salle plutôt jolie. Retour au pied de la corde visite de la salle . Nous montons un grand pan incliné nous donnant accès a une seconde salle encore plus vaste . En faisant le tour et des photos, la suite et trouvé par une étroiture de 2 mètres par trois. La galerie continue toujours aussi grande et concrétionée . Un toboggan nous fait hésiter quelques instant.40 mètres plus bas c'est la queute. Retour rapide en déséquipant puisque la cavité et topographié et terminé. Son développement est de 1009 mètres pour 136 mètres de profondeur.

TPST: 7h30

 Disques.jpg

Les disques de Kengrong (photo E.Sanson)

Vendredi 12/11: Maoqidong, comme un goût d'amertume.

 Accompagnée de notre guide et de Luo nous allons voir deux trou souffleur. Là encore une mauvaise surprise. Il y a des goujons de 10 mn. Après discutions , il s’avère que c'est des Chinois qui sont venu en Octobre. La cavités débute par une succession de ressaut facile qu'ils ont sur-goujonné. De grosse galerie très concrétionné font suite. Après quelques escalade facile. Un bruit de rivière ce fait entendre au sommet d'un pan inclinée de 20 mètres. La corde rapidement installé nous prenons pied dans une énorme galerie chaotique . Le bruit de la rivière se rapprochant nous arrivons sur un balcon ébouleux au dessus de la rivière. Les dimensions sont hallucinante, nos éclairages ont du mal a éclairer les parois, le fond est invisible, seul le grondement de la rivière nous donne une idée de la direction a suivre. L'équipement est compliqué. Roche pourrit, bloc instable ...Je part en main courante au dessus de ce gros vide. Au bout d'une vingtaine de mètre je peut descendre sur un palier 8 mètres en dessous. La suite n'est pas évidente a équipé. Ce sera la fin pour le moment car je n'ai plus de matos. Le retour est rapide . Arrivé au camps nous avons la surprise d'apprendre que les chinois ont fait 800 mètres de rivière. TPST: 6 heures.

 Samedi 13/11 : Déséquipement de Maogidong et explo dans Wangloudong.

 Journée en solitaire. Eric est a Maoqidong avec les Chinois pour faire du film. Pendant ce temps je déséquipe Maogidong. En 1 h 30 toutes les cordes sont dehors. Un guide est venu pour m'aider a porter le matos au camp. En cours de route il m’abandonne et c'est seul avec deux gros sherpa que redescend au camp. Une petite demie heures de pause et je part dans Wangloudong une cavité situé a 5mn du camps. L'entré et une succession de ressaut où se fait sentir un bon courant d'air. L'un d'eux , demande une corde. La salle faisant suite se termine par un siphon .Une escalade de 8 mètres permet de prendre pied dans un réseau sup fortement ventilé. Quelques ressaut et 50 mètres plus loin je me retrouve sur un puits d'une quinzaine de mètres qui permet de prendre pied dans une vaste galerie. D'un coté un siphon , de l'autre une belle galerie suivie jusqu'à un plan d'eau siphonnant . Une traversé a équipé , un petit pas d'escalade et je me trouve au dessus d'un lac avec le courant d'air.,,, TPST: 1h30 + 2 h.

 

 

 

Repost 0
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 02:07

Après quinze jours passé dans la région de Wenia le bilan est plus que positif.Chaque journée a était occupé a explorer, topographier ou prospecter. Une Vingtaine de cavité nous permettent maintenant de mieux comprendre la zone et ses écoulements. Juste avant notre départ nous avons exploré en deux jours la résurgence de Yaodong sur un peu plus de 3 Km. Cette exploration nous a également permit de jonctionner une grotte exploré quelques jours auparavant, et ou nous nous étions arrêté sur des paliers ebouleux situé au dessus de la riviére.Cette jonction avec Maodjidong donne donc un petit réseau de 4km.

Pour la suite nous nous séparons en deux équipes, l'une composé de Pascal et JEF part explorer un secteur vers Bama, tandis qu'avec Eric nous partons dans le nord Guizhou jusqu'au 6/12 pour explorer une zone n'ayant pas encore reçu la visite de spéléo.

 

 

DSC00580.JPG

L'entrée inférieur de Yaodong

DSC00595.JPG

L'entrée supérieur

DSC00601

canotage

Repost 0

Présentation

  • : ASV
  • ASV
  • : association speleo vercors. club villard de lans.
  • Contact

Profil

  • asv
  • L'association spéléo vercors est un club regroupant des passionnées du milieu souterrain.Vous trouverez dans ce blog des infos club mais également des publication d'explo inédite, des rapport d'expéditions et bientôt quelques topos du Vercors
  • L'association spéléo vercors est un club regroupant des passionnées du milieu souterrain.Vous trouverez dans ce blog des infos club mais également des publication d'explo inédite, des rapport d'expéditions et bientôt quelques topos du Vercors

Archives

Catégories