Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 11:25

PA031141

A chacun son chemin sur les vires

les chamois nous croisant à toutes vitesses

ça débaroule de partout

attention la tète

nous terminons cette  petite prospection dans la brèche

au dessus de la Tune de L'Ours

deux belle cavités descendues

trop tard il nous faut revenir

après la neige

 

Tom et Bab, octobre 2014PA031134

Repost 0
Published by asv - dans explo
commenter cet article
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 12:39

 

avec Laura, Camille, Antho, Tom, Bab, Isa

Rendez vous pris sur le parking des Cuves ce lundi 2 décembre

Petit café au soleil avant de se lancer pour le fond des Cuves.

 

Kit à l'épaule la petite bande part: Camille, Laura et Isa; Anthony, Bab et Tom

Et surtout  après avoir dérobé le perfo « léger » du GSM, une bouteille de plongée à Mr Bianzani, des palme à Yoyo, nous partons en bon pirates vers les Cuves par une belle matinée d'automne.

 

L'objectif est de répertorier les zones intéressantes dans la dernière portions de la cavité, celle qui fut la moins fouillée.

Armé d'un carnet topo, d'un beau crayon, et de superbes planches topo plastifiée, nous notons les point intéressant en rêvant aux futurs explorations.

 

Nous arrivons devant le siphon, la salle est magnifique, le travail des millénaires sur la roche a créer des volant sous les jupes de la terre.

Ici, Bab se prépare pour plonger, et les filles cherchent les cordes de l' E16 pour accéder au réseau sup. Mais rien ! Nous decidons de refaire l'escalade afin d'aller voir par nous même les « cuts » de ces points hauts du réseau. Il semblerait qu'il y est des étroiture, et quelques passages « salle ». à voir !

Une fois en haut, Laura quitte le baudrier, et zou elle s'enfile dans le réseau. Le temps demettre au propre, et de déséquiper l'escalade, le reste de l'équipe nous rejoins. Laura reviens et nous fais la visite du réseau qu'elle a repéré. Une E5, et une E8.

L'E5 ne donne rien, Bab part dans l'E8 en posant un mono goujon. Comme prévu, une étroiture sévère bloque le passge. Laura monte et tente le passage en otant le baudrier. Mais rien y fait, il faudra élargir, un petit courant d'air nous laisse songeur.

En tout cas jolie réseaux aux larges galeries sans argile ni eaux.

 

Le Siphon : 1,5m*1m ; 6m  de long pour -0.5.  revisite et 100m de galerie découverte, à continuer avec une combinaison spéléo pour ne pas finir nu dans les étroitures.

 

 

Prévoir une corde 15 m pour fil d'arianne et franchir en apnée

Cartes et point d'explos sont à diffuser sans limite

PC030031.JPG

Repost 0
Published by asv - dans explo
commenter cet article
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 10:17

Le 10 et le 12/11/12:

Sorties aménagements des premiers passages étroits. L'entrée est encore élargie ainsi que les dix premiers mètres de boyau. Au total 9 heures de chantier. Il reste encore 3 ou 4 sorties d'aménagements à faire pour rendre l'accès au galerie Nord/Sud plus simple. Avis aux amateurs...

Participant: Lionel Revil.

PB170001.JPG

Alex et Sabine a l'entrée.

Le 16/11/12:Vers le Sud.

C'est a trois que nous partons commencer la topo de la branche sud explorée le 24/10. Sabine découvre la cavité et profite pleinement du bain de boue offert. Les couettes traînants dans le cloaque, elle garde le sourire.

En 45 mn, nous sommes à l'embranchement des réseaux. La topo s'effectuera à 3. Alex, s'occupe de choisir les points et déroule le double déca ( et oui, le laser-mètres fait du bricolage aujourd'hui...).Sabine jouera le rôle de secrétaire, tandis que Lionel prend les mesures.

PB170016.JPG

Le Drain Sud. ( L.Revil )

Je ne suis passé ici qu'une seule fois, et rapidement, en suivant les bottes de Bab et Thierry, alors j'en profite pour faire quelques observations de remplissage et fouiner les moindres recoins. La branche Sud est globalement plus grande que celle du Nord. Au bout de 70 mètres, nous croisons le premier affluent amont/aval. Sabine part explorer l'amont et Alex l'aval. Le méandre actif devient étroit mais pénétrable des deux cotés.

Nous verrons cela un autre jour et poursuivons la topo en direction du deuxième affluent, encore 100 mètres et le déca se coince, le sable et la boue ont eu raison du mécanisme. Tant pis, nous abandonnons le matos topo et cinquante mètres plus loin, croisons l'affluent.

Plus large et plus profond que le précédent, nous partons vers l'amont. 3 a 4 mètres de haut pour 30 à 60 cm de large. Le méandre sinueux et encombré de rognons de silex, que nous prenons un malin plaisir à faire tomber pour faciliter la progression. Au bout de 20 mètres, nous croisons un affluent impénétrable à notre droite. Le conduit garde les mêmes dimensions et massette en main nous livre encore 45 mètres de première jusqu'à un puits remontant.

A son pied un méandre actif pénétrable, quelques brindilles et écorces collées sur les parois nous indiquent que la surface n'est peut être pas si loin.

Sabine devant aller nourrir sa progéniture, la topo du méandre est reportée a une autre fois. Mes deux acolytes découvrent le plaisir du retour dans le méandre boueux, mais pas rancuniers, accepte de revenir un autre jour. Les lutins font des émules...

Bilan: 160 mètres de topo et environ 60/65 mètres de première. TPST: 6h30.

Participants: Mme Sabine Lorne, Alex Faucheux, Lionel Revil.

PB170027.JPG

Surcreusement et remplissage dans la branche Sud.

(L. Revil)

 

lutins-2.jpg

Topo simplifié. ( asv)

Repost 0
Published by asv lionel - dans explo
commenter cet article
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 14:10

Remonté à bloc nous sommes quatre autour d'une tasse de café ce matin. On viens de loin pour faire un peu de première, presque un inter-club Rhone-Alpin. De la Savoie à la Drôme, en passant par Grenoble tout le monde est venu voir a quoi ressemble ce nouveau trou. Après un petit diaporama et la présentation des objectifs de la journée nous rejoignons la cavité en deux équipes.

PB080001.JPG

Dany et Steph avant l'explo. (L.Revil)

Dany et Yo partent devant pour faire des photos de la première partie. Tandis que Manu et Steph suivent en portant le pique-nique. Arrivé au terminus topo, Manu et Dany partent devant voir un affluent avec un aval a descendre ( P5 ?) .

Steph et Yo poursuivent la topo. A la jonction, la première équipe a continué sur l'axe principal devant le débit trop important de l'affluent. Puisqu'on a décidé d'être efficace ils ont poursuivit la topo depuis l'affluent. Nous courons un peu pour les rattraper et nous réchauffer. La suite de la topo s'effectue a quatre, pas très rentable mais franchement marrant. Entre l'oeil divergeant de Manu et les râlerie des deux autres, la prise de note n'est pas évidente..

Quelques rampings et quelques visées plus tard nous arrivons au terminus. Dany passe devant. Au bout de dix mètres, il s'immobilise, nous demandant si l'on se fou de sa gueule?

Le museau coller dans la boue, c'est la queute. Stupéfaction, aigreur, accusation de tromperie, arnaque, publicité mensongère tout y passe. Yoyo t'es vraiment un charlot..

Heureusement, j'ai gardé dans mon sac a surprise, un affluent vierge a explorer.

Celui ci se trouve quelques mètres en amont et un léger courant d'air en sort.  Je ne crois pas trop en cette galerie. Je jette en pâture à mes équipiers la première. Hurlement, enlisé dans la boue, a quatre patte dans le cloaque nous remontons ce laminoir de deux mètres de large pour un mètre de plafond. 80 mètres plus loin un affluent sur la droite, nous offre une voûte mouillante avec un écho.

PB080026.JPG

Dany en première dans le laminoir boueux. (M.Tessane)

Personnes n'a envie de se mouiller. Chance pour moi le laminoir se poursuit. après un petit ressaut, la zone devient labyrinthique et étroite. Je sent que je vais me faire égorger..

Une suite est trouvé. Je vais pouvoir vivre encore un peu. L'ambiance se détend et chacun se fait des politesses, 5 mètres pour l'un, 5 mètres pour l'autre..

A la faveur d'un virage, Manu s'arrête, et avec son air des plus sérieux nous demande des pronostiques sur la suite.

Pour nous, unanimement c'est la queute, irréversible sur remplissage de sable ou de boue. Pour moi, c'est la fin, je vais me faire rouler dans la boue.

Un clin d'oeil, un sourire,une phrase, une Tessanerie...

Partant en courant dans une galerie de 2 mètres de haut pour 1 mètres de large.Il hurle et gesticule.

PB080035.JPG

La fameuse galerie toute propre ( M.Tessane)

C'est l'euphorie. La galerie est maintenant propre et prend de l'ampleur. Quelques dizaines de mètres plus loin, des marmites font leurs apparitions, tout en filmant la découverte se poursuit. Mais où allons nous, plein Nord, ça monte, je ne comprend pas, c'est une belle surprise, le plus beau cadeau de l'année dirons certains.

Deux mètres par trois c'est quand même pas tous les jours qu'on court en premières dans un conduit pareil. Encore une centaine de mètres et les Lutins nous jouent encore des tours.

PB080070.JPG

La galerie découverte le 07/11 avec ses marmites (L.Revil)

C'est fini...le sol rejoint le plafond. Nous avons les pieds dans une marmite remplis de galet roulé. Certains retourne fouillé en aval, d'autre se mettent a creuser au fond de la marmite et  quelques minutes plus tard un départ est aperçu.

1h30 de désobstruction acharné et quelques mètres cubes de galet plus tard nous débouchons dans une galerie fortement remblayé de 5 mètres de larges.

PB080045.JPG                                           La marmite avant la désobstruction                                                              

C'est a n'y rien comprendre? La galerie redescend, nous faisons encore trente mètres entre les dunes de galet et de sable avant de nous arrêter sur une autre obstruction.

La suite sera pour la prochaine fois et demandera un peu de chantier mais aux vue des dimensions, la galerie devrais se poursuivre.

Le retour s'effectue rapidement et en 1h30 tout le monde est dehors.

Bilan de la journée: 450 mètres de topo, 300 mètres de première. Et des points d'interrogations a lever pour la prochaine fois.

La nuit sera douce et berçé par le doux rêve du collecteur de Bouilly.

TPST: 8h

Participants: Steph Emmer, Dany Betz, Manu Tessane et Lionel Revil.

PB080084.JPG

Manu,Dany et Steph de retour d'Explo. (L.Revil)

Topomètrie actuel de la Grotte des Lutins:

Entrée - ancien terminus 2003: environs 70 mètres.

Terminus 2003 - méandre " sous la boue les silex" arriver dans le drain Nord / Sud: 75 mètres topographié.

Drain Sud non topograhié: environ 250 mètres.

Drain Nord: 550 mètres topographié.

Amont du drain Nord ( première du 07/11/12) : environ 250-300 mètres.

Dévellopement total estimé au 09/11/2012: 1195 mètres pour - 70 à -75 mètres

plan lutins

Topo de la Grotte des Lutins. nous ne sommes pas a jour. Le 0 est a environ -20m, manque la branche Sud et la première du 07/11 ainsi que la topo de l'entrée a l'ancien terminus. Le Nord est en haut de feuille.

Lionel Revil, pour l'ASV.

Repost 0
Published by Lionel pour l'asv - dans explo
commenter cet article
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 22:24

Lors de la sortie du 07/11/12 nous avons encore avançé de 300 mètres. Les volumes augmentent et les remplissages aussi. Une sortie de 8 h pour 400 mètres de topo, 300 mètres de première non topographié et 1 h 30 de désobstruction. Un compte rendu précis sera publié dans quelques jours. En attendant voici quelques photos.

planchet.JPG

Le plancher suspendu. ( L.Revil )

amont-marmite.JPG

Galerie à marmitte dans l'amont Nord. ( L.revil )

PA220011.JPG

Bab dans le méandre ( sous la boue les silex )

lors de l'ouverture du fameux méandre le 22/10/12.

(l.Revil)

Repost 0
Published by asv - dans explo
commenter cet article
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 07:20

Sortie du 30/10/12.

Le vent du Nord et les flocons ont fait leurs apparitions prématurés sur le Vercors.

- 8° et 50cm de neige . C'est quand même pas ça qui va nous arrêter. Rageant un peu contre les éléments nous faisons la trace, enfoncé jusqu'au hanche et emmitouflé dans nos doudoune nous rejoignons la cavité. Le courant d'air est inversé et la petite entrée aspire la froideur extérieur. Isa, motivé a bloc, s'acharne à la pelle et en 10 mn l'orifice est ouvert.

PA310008.JPG

Isa, aprés l'explo..

Un kit pour deux, Isa découvre les joie du méandre " sous la boue les silex" et 40 mn plus tard nous sommes a pied d'oeuvre a l'embranchement amont/aval du drain.

L'objectif est simple. Faire la topo, des 80 mètres réalisé le 22 avec Bab et Adam et poursuivre l'explo au delà. Arrivé au terminus précédent, nous stabilisons quelques dalles afin de franchir un ramping sur un planché stalagmitique du plus belle effet. La galerie se poursuit, tantôt a quatre patte, tantôt debout. A la faveur d'une belle galerie en trou de serrure nous poursuivons l'explo avec une grande excitations. Le conduit sinueux change très souvent de morphologie. Croisant, a notre gauche un petit affluent, avec une suite aval. Nous laissons la descente de ce petit puits de 6 m pour un autre moment et poursuivons notre course effréné en direction de l'amont. 100...,200...,300 mètres.

Conciliabule; on s'arrête? on fait de la topo? on continue a courir ?

Il ne nous faut pas longtemps pour repartir en amont sans état d'âme, la topo sera pour la prochaine fois...

Encore environ 100 mètres avant de trouver un affluent pénétrable.Devant, le noire, la suite.... Nous trépignons, sautons, hurlons. Mais, avec lucidité, décidons de faire demie tour. Le retard topo est important, mais qu'importe on s'est fait plaisir.

Nous ressortons en fin d'après midi et dans la blancheur immaculé signons une dernière fois notre présence par de grande traîné de boue sur le moelleux manteau recouvrant la prairie.

TPST: 6h, 140 métres de topo et environ 400 mètres de première.

Participants: Isadora Guillamot ( Li Darboun 84 ) et Yo pour l'ASV.

La cavité développe maintenant au minimum : 860 mètres. ( seulement 250 m sont topographié ...)

60 m: ancien terminus.

100 m: méandre " sous la boue les silex" et jonction avec le drain.

300 m: drain aval ? direction sud.

400m: drain amont ? direction nord.

Les prochaines sorties seront consacrée au retard topo.

galerie-serure.JPG

Le drain Amont.

Repost 0
Published by asv, Lionel - dans explo
commenter cet article
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 08:27

 Grotte des Lutins : le 24/10/2012.

Après notre découverte du 22/10. Ne pouvant plus tenir, c'est a 3 que nous retournons voir notre galerie amont / aval circulant sous la combe de la Balme. Plusieurs missions nous attendent; faire la topo du méandre " sous la boue les silex " ,élargir le sommet du R3 et continuer l'explo vers l'aval.

Bab et Thierry se mettent a la topo et Lionel a la désob. La première équipe, effectue une brave mission, en effet topoter dans cette environnement demande un certain détachement psychologique et une rigueur certaine..

Les visées s'enchaînent, couché dans la boue où coincé en sommet de méandre. A chaque visée, il faut ranger le matériel et le nettoyer avant de pouvoir en effectuer une nouvelle. Pendant ce temps Lionel essaie d'élargir le R3. Pas facile avec la massette enduite de boue d'avoir de la force...

Le travail n'avance pas et seul Bab arrive a franchir l'obstacle.

Il n'est pas question de laisser notre Thierry derrière et c'est avec acharnement que nous continuons a la massette et au burin. Un tir n'est pas possible avant son passage, au risque de le gazer. Après 3 essais et des rognons de silex brisés, le passage lui est permis. Bab continue seul la topo en direction du drain tandis que nous rectifions ce fichu ressaut.

Avec plaisir, notre invité découvre la suite, enduit de boue et de mondmich. Les combinaison éventrée et quelques jurons plus tard nous nous retrouvons tous a l'embranchement amont / aval. Bab a terminé la topo et après un petit goûté, la décision est prise de partir explorer l'aval.

A la queuleuleu, tantôt a quatre patte, debout, mais le plus souvent en rampant nous explorons notre conduit sur environ 300 mètres. Le courant d'air est là, nous croisons plusieurs méandre coupant perpendiculairement la galerie. Tous sont actif. Certain avec un peu de courant d'air. Jamais très large, ils sont pénétrable mais nous gardons ça pour plus tard. Peu avant notre terminus, ( arrêt sur , on n'en garde pour un autre jour...) une petite conduite forçé boueuse nous amène sur un puits remontant de 20 m.

Les remplissages de galet rencontré tout au long du parcours sont impressionnant, leurs nature, leurs formes, nous font penser que nous sommes bien en présence d'un vieux drain ayant fonctionné avant la formation de la plaine de Lans. L'étude et la compréhension du réseau va prendre du temps mais c'est heureux que nous rebroussons chemin.

Le retour s'effectue dans la joie et la bonne humeur, enfin, presque... la boue y en a mare...

Avant les prochaines explos, des aménagements seront obligatoire; élargir certain passage du méandre boueux et mettre au gabarie les 20 premier mètres du trou.

La topo réalisé va nous permettre de positioner le drain, sa direction globalement Nord/Sud laisse présager de belle découverte, mais c'est une autre histoire. La cavité développe maintenant environ 500 mètres et va nous occuper encore un certain temps...

TPST: 7 heures.

Participants: Thierry Guerin ( GSM ), Bab et Yo.

Repost 0
Published by Lionel. - dans explo
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 20:58

Fourbu mais heureux de notre découverte de la veille, nous décidons d'aller élargir un peu l'entrée de notre nouveau terrain de jeux. 2 heures de chantier pour rendre l'orifice un peu plus accueillant.

Participants : Adam et Lionel.

 

PA230032-copie-1.JPG

Avant ..

PA230036.JPG

Aprés ...

Repost 0
Published by asv - dans explo
commenter cet article
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 08:38

Sortie du 22/10/12.

C'est motivé et caché dans nos combinaisons anti-boue ( des jaunes PVC sortie du grenier) que nous sommes repartie a l'assaut de notre terminus précédent. Bab et Adam découvrant la cavité n'ont pas était déçu. Après la traversé du méandre " sous la boue les silex " nous étions enrobé de nos 5 cm de boue liquide et collante. Humm que du bonheur...

Le sommet du ressaut de 3 mètres nous ayant arrêté le 14/10/12 fut attaqué a grand coup de massette et de jurons...si,si ça marche aussi. Une heure plus tard les arguments déployés furent suffisant pour convaincre nôtres amies Adam de se laissé glisser dans la suite. Avec fierté, la gorge noué et ne voulant pas décevoir, notre Polonais de service, força le passage. La boue collant sur sa combinaison ne le gêna point, glissant et jurant, découpé et broyé par les silex, dans un dernier élan de courage et d'inconscience...il réussi a descendre le mètres manquant. La combinaison en lambeau, un peu inquiet pour le retour, il partie en reconnaissance.

Ça continue...? Ça dit quoi ? faut qu'on descende ? Questionnements inquiet...

Au vue de la réponse, quelques instants plus tard nous étions tout les trois en bas.

La suite, un boyau au sol mondmicheux, balayé par le courant d'air, au bout de 20 mètres nous descendons un pan incliné facile. La galerie sinueuse s'agrandie et nous pouvons tenir debout, encore quelques mètres et nous trouvons un puits de 4 mètres. Bab passe à l'équipement, une mèche coincé et deux spits foireux plus tard nous continuons par un méandre. Après 20 mètres, c'est la surprise, nous arrivons dans une galerie amont, aval avec du courant d'air dans les deux sens.

Il est bientôt l'heure de faire demie tour mais nous ne résistons pas à l'exploration de  l'amont. Nous ferons encore 60 mètres dans une galerie de bonne dimension ( parfois 2x2 mètres) avant de rentrer.

Nous serons de retour très bientôt, mais au vue de la galère a la remonté, quelques chantier serons nécessaire pour continuer l'exploration.

TPST: 5 h pour environ 100 mètres de première.

Participants: Adam Rozanski ( indiv 67), Bab et Yo pour l'ASV.

PA220021.JPG

La galerie amont/aval

Photo: A. Rozanski

PA220026.JPG

La capture d'un lutin Polonais...tirer l'oreille, il s'immobilise et n'est plus dangereux.

Repost 0
Published by yoyo - dans explo
commenter cet article
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 21:08

Lors de la sortie précédente nous étions arrêté sur un virage étroit et boueux. Ce dimanche après quelques coups de massette bien placé nous avons franchit l'obstacle. Suit un méandre large de 30 cm à 1 m. Les parois sont enduite de boue et sous la boue de jolie rognon de silex bien abrasif. Autant dire que les sensation ne manque pas, de la boue dans les oreilles et des rognons de silex dans le dos. Mmmh que du plaisir...

Après 25 mètres, un ressaut de 4 mètres au départ étroit nous a résisté. La massette a repris du service. De grand splatch, splotch et autres joyeuseté sans sont suivie. Un peu dure de trouver la roche sous les 20 cm de boue. Après quelques temps de travail nous avons réussi a gagner 1 mètres mais pas assez pour le franchir aujourd'hui. Devant le méandre a l'air plus propre, le courant d'air est toujours là et la première nous nargue.

C'est sur que ce méandre va nous revoir très bientôt.

TPST: 3h30. Loic, Alex et yo.

PA150015.JPG

Loic dans le méandre en bas du P10.

PA150023.JPG

La sortie...

Repost 0
Published by asv - dans explo
commenter cet article

Présentation

  • : ASV
  • ASV
  • : association speleo vercors. club villard de lans.
  • Contact

Profil

  • asv
  • L'association spéléo vercors est un club regroupant des passionnées du milieu souterrain.Vous trouverez dans ce blog des infos club mais également des publication d'explo inédite, des rapport d'expéditions et bientôt quelques topos du Vercors
  • L'association spéléo vercors est un club regroupant des passionnées du milieu souterrain.Vous trouverez dans ce blog des infos club mais également des publication d'explo inédite, des rapport d'expéditions et bientôt quelques topos du Vercors

Archives

Catégories