Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 23:59



Tout est partis d’un constat très simple et réaliste, « y en a mare de la désob ingrate et qui paye pas, faut prospecter ». Sur ce nous sortons carte et inventaire et cherchons une zone simple d’accès, n’ayant pas était refouillé récemment. Nous tombons d’accord sur un grande surface forestière s’étalant de la cabane de Malaterre au Nord jusqu’au Collet de la Coinchette au Sud. La limite Est sera le GR 91 et la limite Ouest la Crête de la Sambue et le Pas de l’Anes. Le secteur a déjà était bien fouillé par les générations précédentes mais aucun réseau digne de ce nom n’a était découvert. Le terrain est fortement accidenté de doline et fracture mais l’ensemble possède un couvert forestier important. Après une douzaine de sortie prospection et plusieurs désob ne donnant rien, la chance nous souri

 

 

Fin septembre lors d’une prospection Barnabé trouve une grande doline avec une grotte en amont, un puits obstrué, et différent départ sur joint de strates.

 

Début Octobre le voila de retour avec Benoît. Ils réalisent une grosse séance de désobstruction dans une entrée sur joint des strates avec un peu de courant d’aire. Avant de partir, ils fouillent le fond de la doline et trouvent un petit départ sous des blocs. Une fois déblayé ils progressent de deux mètres dans un boyau et s’arrêtent sur du très étroit avec un petit écho devant.

 

Le 06/10/08 : Nous revenons avec la ferme intention de se rapprocher de cette écho. Après 4 heures de désob nous sommes descendu de 1m50 et avons devant nous un méandre minuscule,et toujours cette écho qui nous nargue. Bab et Yo.

 

07 /10/08 : Agacé par cette écho nous revenons avec les moyen approprié. Nous avançons de trois mètres dans ce méandre très étroits. (15 cm de larges pour 1,5m de haut). Avec les remblai il se transforme en boyau et au terminus même une fouine anorexique aurai du mal a passer, mais l’écho et là, juste devant. 5 h de chantier. Bab et Yo.

 

09 /10/08 : Devenu insomniaque a cause de cette écho, Lionel continue la désob et se rend compte que la suite n’est pas dans le méandre mais sur la droite, un joint de strates vidé, l’écho est la. Après 6h de désob la suite est ouverte et en plus cela a l’air grand. Yo.

 

Le 10 /10/08 : Excité par l’écho et l’imagination travaillant, Bab dort avec ses bottes et Lionel avec sa combinaison. Le trou nous vit arrivé a 7h du matin et l’écho nargueur ne pu se cacher encore une fois. Descente d’un P6 et d’un P7. C’est grand et concrétionné. Encore un P5 et devant nous, s’ouvre un méandre haut mais étroit. On commence a rager. En montant de 2 mètres nous trouvons un étage pénétrable. Au bout de 10 mètres le sourire revient et nous continuons dans ce méandre pas très large mais haut de 4 à 6 mètres. Devant nous croisons un affluent et plus loin un P4 nous arrête. Pas de corde. Une petite désescalade, une étroiture et nous shuntons l’obstacle. Un écho nous titille les oreilles et après quelque virage Bab se retrouve gesticulant et hurlant en oppo au dessus d’un trou noir. Faute de corde nous remontons en estimant la longueur du méandre. 50 mètres, plus les puits, nous sommes ravie et sortons après 3 heures d’explo. Bab et Yo.

 

Le 13/10/08 : Bab étant partie en expé en Roumanie, nous l’attendons pour explorer la suite. Nous consacrons une sortie a quelque travaux d’élargissement et a de l’équipement. La tête du dernier puit et équipé. Nous regardons vers le bas avec envie, mais ne descendons pas. TPST : 4 heures. Marie et Yo.

 

Le 23/10/08 : C’est le grand jours et il y a foule. Nous sommes dix et pour une fois nous sommes organisée. Thibaut, Sabine et Lionel sont devant. François et Bab a la topo. Bob et Tristan sont au rééquipement suivi par Christophe, Thierry et Marie pour les Photos. Au terminus, Sabine passe devant pour descendre le P23. Arrivé en bas elle se met a hurlé « on est pas les premiers ». Stupeur générale et interrogation. Elle vient de tomber nez à nez avec un squelette. Celui d’un ours gisant sur le sol et quelque peut calcifié. Puisque qu’il n’y a plus rien a craindre de la bête tout le monde descend. Le squelette et en position foetal et dans un très bonne état général de conservation, hormis le crânes qui est en plusieurs morceaux. Pendant que certain l’examine d’autre commence a chercher la suite. Après une escalade de 4 mètres nous retrouvons dans un méandre aval de bonne taille. Après avoir descendu un R2, une lucarne s’ouvre au plafond et nous mène dans galerie fossile. Un amont et un aval s’offre a nous. Rapidement l’aval donne sur un puit que Bob et Tristan équipe. Thierry s’occupe d’une désob dans l’amont, tandis que Christophe, Marie et Lionel poursuive l’aval du premier méandre. A l’aval fossile c’est un P14 qui est descendu suivi d’un R3 et d’un colmatage plutôt sérieux. Une étroiture au point bas sera quand même a revoir. Après vingt minutes de désob au descendeur  Thierry fait quinze mètres a quatre patte avant de butée sur des colmatage. Dans l’aval un petit actif et rejoint après avoir descendu deux petit puit de 5 et 6 mètres. Le fond et également décevant. Rapatriement général auprès de notre ours ou s’ouvre un autre méandre. Au bout quelque mètres, il y a un R3 au fond encore un méandre étroit, en face Tristan et Bab font deux tir pour essayer de s’approcher de ce qui semble être un puit. C’est sur ces quelque point d’interrogations et chantier que nous remontons dans la joie mais en sachant que pour la suite ce n’est pas gagné. TPST : de 6 à 7 heures.



 

Le 25/10/08 : Aujourd’hui nous partons pour essayer d’entrevoir le puit dont l’écho se faisait entendre la dernière fois. Après peu de chantier nous l’atteignons ,mais il n’en sera pas de même pour le descendre. Après 5 heures de chantier nous descendons un P7 avec a sa base un méandre encore une fois très étroit. Nous forçons la première étroiture et rebroussons chemin. Il faudra revenir avec des moyens appropriés. TPST : 5 heure. Bab et Yo.

 

Le 05/11/08 : Désobstruction de l’étroiture du fossile. Après quelque coup de truelle et pied de biche, le premier verrou et franchit et donne dans une alcôve pour contorsionniste ou le demie tour est difficile. Nous sommes au toit d’un méandre presque entièrement colmaté. Une étroiture de deux mètre a limite morphologique fait suite et donne dans le méandre qui est un peu moins colmaté, encore quatre mètres et il faudrait creuser un peu pour continuer. Un surcreusement avec un écho bizarre laisse voir une suite hypothétique avec une brave désob. Ce sera pour un autre jour et nous ressortons en fouillant quelque maigre départ. TPST : 7heures. François et Yo.

 

Le 06/11/08 : Nous sommes cinq pour aller continuer la désob des méandres situé en bas du P23. Bab et Sabine tente de forcer le méandre étroit en bas du R3. Pendant ce temps les 3 autres vont commencer la désob en bas du P7. c’est étroit et le chantier avance doucement. Sabine trouve le moyen de se coincer pendant une bonne demie heure derrière un virage ou elle n’aurai même pas envoyé le plus jeune de ces enfants. Ils nous rejoignent ensuite pour continuer le chantier. Et comme ont travail a gabarie minima nous perdons du temps entre chaque volé. Sabine remonte seul. Nous nous arrêtons, fourbu au bout de 6 mètres. TPST : entre 6 et 8 heures. Ben, Christophe, Sabine, Yo et Bab.

 

08/11/08 : Suite de la désob du méandre précédent. Ce sera le méandre « Broutmoules ». Nous reprenons l’élargissement au départ car lors de la dernière séance nous avons été un peu trop économe et qu’il est impossible d’aller travailler au terminus. Après avoir vidé quatre accus nous remontons un peu broyer par ce méandre et la sortie du P7 qui est des plus étroite. TPST : 8h30. Virginie, Pyb et Yo.

 

12/11/08 : On continu toujours la désob du méandre « broutmoules ». Après avoir vidé 4 accus et franchit deux nouveau virages nous découvrons la suite. Pas vraiment large le méandre prend de la hauteur et nous ne pouvons continuer sans poursuivre le chantier. D’un commun accord nous décidons de remonter tout le matériel au méandre de Sabine, « La Sabinerie » qui nous semble plus approprié pour trouver la suite . Nous vidons le 5 émes accus dans le virage ayant bloqué Sabine et ressortons. Steven, Bab et Yo. TPST : 8H30.

Partager cet article

Repost 0
Published by - dans explo
commenter cet article

commentaires

thibaut 01/03/2009 16:25

Hola Yo! c'est la première fois que je viens voir le blog de l'ASV que tu as fait. J'adore le récit de l'aventure du Scialet de la décroissance. continue ainsi je suis fan! A bientot! Thibaut

yoyo 01/01/2009 23:38

merci Adam et bonne spéléo en Pologne. Nous te souhaitons une bonne année et plein de réussite spéléologique

adam 01/01/2009 17:36

Bon travail!!! Notre félicitations.

Présentation

  • : ASV
  • ASV
  • : association speleo vercors. club villard de lans.
  • Contact

Profil

  • asv
  • L'association spéléo vercors est un club regroupant des passionnées du milieu souterrain.Vous trouverez dans ce blog des infos club mais également des publication d'explo inédite, des rapport d'expéditions et bientôt quelques topos du Vercors
  • L'association spéléo vercors est un club regroupant des passionnées du milieu souterrain.Vous trouverez dans ce blog des infos club mais également des publication d'explo inédite, des rapport d'expéditions et bientôt quelques topos du Vercors

Archives

Catégories